ACD Congo 8 & 9 mars: Billetterie ouverte !

Inscription aux Rencontres Cinewax | Dimanche 21 mai | Faut-il décoloniser le cinéma
Inscription aux Rencontres Cinewax | Dimanche 21 mai | Faut-il décoloniser le cinéma
Inscription aux Rencontres Cinewax | Dimanche 21 mai | Faut-il décoloniser le cinéma

Inscription aux Rencontres Cinewax | Dimanche 21 mai | Faut-il décoloniser le cinéma

Prix normal
€5,00
Prix réduit
€5,00
Taxes incluses.

Les Rencontres Cinewax est un nouveau concept de podcast live créé par l’association Cinewax, ayant pour objectif d’amener une réflexion sur les cinémas d’Afrique et des diasporas, avec des professionnels du cinéma et de l’audiovisuel.

Thème du Dimanche 21 Mai : Faut-il décoloniser le cinéma?


Lieu : Maison de la Conversation, 12 rue Maurice Grimaud, 75018, Paris

Horaires : 15H à 17H30

Merci d'arriver dès 14h50, l'entrée se fera  à 15h


La discussion aura lieu avec:

Françoise Vergès, politologue et essayiste

Seumboy Vrainom, artiste et fondateur de la page @Histoires_Crépues 

 

Tarifs
5,00€ Tarif réduit - pour les adhérents au Pass Cinewax

9,00€ Tarif plein - pour les non-adhérents

Comment adhérer à l'association Cinewax ?

Pour bénéficier des réductions, rendez-vous ici

 

Descriptif du programme: Faut-il décoloniser le cinéma ?

Le podcast sera enregistré en live en présence des intervenants.

Le cinéma est un art universel. L’est-il vraiment ?

Le 28 décembre 1895 exactement, les frères Lumière donnaient la première séance publique payante de l'histoire du cinéma, dans le sous-sol du Grand Café à Paris. En même temps Félix Louis Regnault, lors de l’exposition ethnographique au Champ de Mars à Paris, fixait sur la pellicule une femme wolof fabriquant une poterie et réalisait de la sorte le premier documentaire ethnographique. 


Durant cinquante ans, le cinéma colonial sert la propagande coloniale, et dépeint les peuples colonisés comme sauvages et misérables, en sexualisant les corps des hommes et des femmes non-blanches, et en dénigrant leur culture. 128 ans plus tard, nous sommes en 2023, et quelques 600 000 films après. Quelles sont les images et les récits laissés à travers l’histoire du cinéma sur l’Afrique, et les descendants d’africains. Aujourd'hui encore, quels sont les stigmates de la période coloniale dans le cinéma?

Une réflexion sur les images et récits sur l’Afrique avec l'artiste Seumboy Vrainom (Histoires Crépues) et Françoise Vergès.

français fr