Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Vaudou sans jamais oser le demander... en 6 films

Gérald Charles, expert en cultures afro-caribéennes, a sélectionné pour Cinewax six films pour (re)connaître et se familiariser avec la culture Vaudou.

Lorsque l’on demande à Gérald Charles de nous expliquer ce qu’est le Vaudou, il répond tout simplement : «  C’est la vie ». Ainsi pour le spécialiste, le vaudou est avant tout une manière d’exprimer la façon de vivre des africains à travers l’art, la science, la psychologie, la médecine, l’étude des plantes et de la spiritualité. “ Il y a autant de types de Vaudou que de peuples en Afrique et de diasporas : Vaudou Kikongo pour le Congo, ou encore le Vaudou Fon et Yoruba au Bénin. C’est un état d’esprit et une vision du monde » conclut-il. 

« In Search of Voodoo : Roots to Heaven » de Djimon Hounsou (2019)

Avec ça, vous saurez tout de l'histoire du Vaudou. Ce documentaire réalisé par l’acteur Hollywoodien d’origine Béninoise Djimon Hounsou (« Blood Diamonds », « Black Panther ») est une véritable plongée en immersion au cœur de la "magie" africaine.  Grâce à sa notoriété, le réalisateur a pu s'embarquer dans un véritable tour du monde du Vaudou. Il est parti en Afrique, mais aussi dans les Caraïbes (Vaudou Quimbois), aux Etats-Unis (le Voodoo), au Brésil, en Guyane mais aussi à la Réunion (Candomblé). Là, il a récolté les manifestations et les rituels de ce système de croyances, pour les mettre en valeur à l'écran. « Hollywood a diabolisé le Vaudou,  il doit donc se charger de le reconstruire » affirme Djimon Hounsou, qui signe là  un film nécessaire montrant avec justesse et loin des fantasmes occidentaux la richesse des Vaudous.

 

« 1804 : The Hidden Story of Haiti » de Tariq Nasheed

Un autre documentaire, cette fois sur  la construction de l’Etat Noir d’Haïti en 1804. Tariq Nasheed y évoque la traite négrière et le rôle du Vaudou dans la révolte des esclaves. Le film retrace notamment l’histoire de Boukman Dutty, Chef spirituel du système Vaudou qui est à l’origine de la révolution Haïtienne avant Toussaint Louverture. 

"Contrairement aux croyances populaires, le Vaudou n’est pas né en Haïti mais au Bénin explique Gérald Charles. Cependant la population haïtienne est composée à 90% de personnes originaires d’Afrique et de la traite négrière. En 1804, les haïtiens étaient donc très proches de leurs racines africaines et le Vaudou était leur système culturel traditionnel. Comme la population avait été dépossédée de ce qu’elle était et forcée à embrasser la religion chrétienne, les haïtiens ont utilisé le Vaudou comme un moyen pour retrouver leur identité et revendiquer leurs valeurs datant d’avant l’esclavage."

 

« Black Panther » de Ryan Coogler 

« Black Panther » met vraiment en avant la culture africaine au sens large. Le film montre la répartition de l’Afrique sous forme de clans, une des structures traditionnelles des populations sur le continent. Il y a ainsi le clan très archaïque qui vit dans les montagnes reculées et les clans qui s’occupent davantage des animaux.  Mais il ne faut pas oublier que le Wakanda est un pays à la technologie très avancée. Le blockbuster fait donc fusionner l’Afrique ancestrale et l’Afrique moderne. 

Côté Vaudou, Gérald Charles pense toute de suite aux scènes où T’Challa, incarné par Chadwick Boseman, ingurgite une potion fabriquée avec des plantes qui lui permet d’accéder au pouvoir des Black Panther : "En effet, les cultures afro-caribéennes sont très portées sur les spécificités des plantes et sur leur pouvoir d’action sur l’être humain. Par exemple, il y a une plante prise en Afrique et dans les Caraïbes appelée l’Iboga, qui permet de se plonger dans un état de conscience modifié, de se connecter à l’esprit des ancêtres et de communiquer avec les défunts. Cette notion là est très importante dans la culture Vaudou, car elle symbolise le pouvoir exceptionnel que peut développer l’Homme par l’ingestion des plantes."

 

« Rize » de David LaChapelle

« Rize », c'est un documentaire incroyable sur les danses urbaines aux Etats Unis. Le photographe et réalisateur américain David Lachapelle nous y fait découvrir les mouvements incroyables de jeunes adeptes du "clowning", du "Krumping" et du "stripper dancing" dans les banlieues de Los Angeles au cours des années 90 et 2000. Autant de danses qui ont des liens de près ou de loin avec du Vaudou comme la plupart des danses africaines.  

" Rize ne s’intéresse pas à l’aspect commercial du hip hop, mais plutôt à une reconnection à une forme de spiritualité à travers la danse. Les jeunes "krumpers" entrent dans une sorte de transe, un état de conscience modifiée que l’on retrouve dans le Vaudou pour se soigner notamment" assure Gérald Charles.  Le documentaire, pointe ainsi une connection inconsciente des noirs américains à leurs racines africaines. Le hip hop est issu d’un savoir africain ancestral et ressemble par beaucoup d’aspect à l’état transcendental du Vaudou" dit-il.  

 

« Zombie Child » de Bertrand Bonnello ( actuellement en salles)

Pour Gérald Charles, « Zombie Child » est un excellent film sur le Vaudou, mais le problème est qu’il n’en montre qu’un aspect : "Le Vaudou est un système de vie extrêmement large et malheureusement on ne voit dans ce film que l’aspect religieux et mystique que l’on retrouve dans les films d’horreur. Alors que le Vaudou est autrement plus riche dans son rapport à l’autre, dans sa philosophie et dans ce qu’il dit du rapport de l’homme à la nature. Dans la culture Vaudou, l’homme est la nature. Détruire la nature revient à se détruire soi-même. On aperçoit ces valeurs dans Zombi Child, mais elles se concentrent sur l’histoire d’un personnage qui a été « zombifié ». C'est le résultat d'un amalgame d’informations prises sur Youtube piochées pour faire le film. On est donc loin de ce qu’est la culture Vaudou dans son essence." 

 

« Child’s Play : La poupée du mal » de Lars Klevberg ( actuellement en salles) 

« Child’s Play » ou "Chuky" est l’histoire d’une poupée possédée par le mal. Pour Gérald Charles, même si cela ne se voit pas, ce film emprunte beaucoup à la culture Vaudou ! " Le film présente le concept de transmigration des âmes,  très important dans la culture Vaudou. C'est l’idée que l’on porte en nous la mémoire de nos ancêtres, un concept reconnu aujourd’hui par la psychogénéalogie. Mais ici cette idée est plutôt utilisée pour faire peur et de manière assez absurde et fantasmagorique " conclut-il. 

 

Diplômé en Hypnose à l’Institut Français d'Hypnose Ericksonnienne et Humaniste-IFHE, en Médecine chinoise et en Commerce, Gérald Charles est expert en cultures afro-caribéennes, mentaliste Vaudou, hypnothérapeute et coach en développement personnel. 

Depuis 2012, il intervient auprès des particuliers, des associations et des entreprises sur des thématiques en relation avec le Vaudou et le développement de l’Esprit.

Chloé Ortolé - Rédactrice Cinewax 

1 commentaire

  • 2.4 Dỡ lắp điều hòa tại mái ấm Thanh Xuân. http://regularwiki.com/User:Marilou74K

    Sửa Chữa Điều Hòa Ở Thanh Trì

Laisser un commentaire