Merci Fary !

« Salut les blancs ! » La phrase de l'humoriste Fary fait le buzz depuis la cérémonie des Molières mardi dernier. Le parti pris d'Olivia Kuy, rédactrice Cinewax. 

Le Comédien Fary, qui fait actuellement salle comble au Théâtre Libre, a fait un petit sketch avant d'annoncer les nominés pour Les Molières de cette année. Un discours qui, selon moi, eu l'impact d'une bombe. 

 

Quand Fary entame son discours sur un « Salut les blancs! », une avalanche de rires crispés résonnent dans la salle, avant de peu à peu laisser place au silence. Fary, lui, décide de « parler franchement » et dénonce le manque d’artistes "de couleur" dans le public et parmi les nominés de la soirée. Après une comparaison avec la proportion de noirs dans l'équipe de France de football, l’humoriste joue de son sarcasme sur le racisme anti-Blanc. Un racisme qui n’existe pas.

Et si j'ai trouvé cela très drôle, les réactions du public à cet instant précis m’ont pour le moins marquée. On aperçoit certains grands humoristes comme Bernard Campan des Inconnus rester de marbre. Tout comme le maître de cérémonie, Alex Vizorek, qui semble se forcer à esquisser un sourire. Un humour mal compris, qui me fait penser au procès du rappeur Nick Conrad pour son titre "Pendez les Blancs". Une chanson, qui, finalement, retrace ce qu’ont vécu les noirs durant l’esclavage en inversant les rôles : en plaçant les noirs en position de toute puissance et les blancs en position de victime. 

L’humoriste suggère ensuite la création d’une catégorie « Urbaine » aux Molières, pour donner de la visibilité aux  personnes racisé.e.s.  Mais il pousse le bouchon encore plus loin en ajoutant que dans ce genre de catégorie, Orelsan pourrait l'emporter. COUP DE GÉNIE DE L’ARTISTE!
Car oui, même dans les catégories où nous pourrions être privilégiés, nous ne le somme souvent pas.

Durant tout son sketch Fary aborde donc le manque de représentation des personnes racisé.e.s sur la scène des théâtres français. Un discours dans la lignée de l'ouvrage "Noire N’est Pas Mon Métier", sorti sous la houlette de l'actrice Aïssa Maiga il y a tout juste un an. Et j'espère que ce coup de gueule poussera l'institution des Molières à se remettre en question. A l'image des Oscars qui, sous le feu des critiques de nombreuses personnalités depuis plusieurs années, ont été poussés à inclure plus de diversité dans les nominations. 

Je vous ai sélectionné certaines réactions mémorables sur la twittosphère :

 

1 commentaire

  • If you want to improve your familiarity only keep visiting this
    web site and be updated with the newest information posted here. https://Bocahickory.com/

    BocaHickory.com

Laisser un commentaire