Hommage à Med Hondo

Le réalisateur français d’origine mauritanienne, figure emblématique du cinéma, est décédé le 2 mars 2019 à 82 ans. Portrait d’un homme engagé.

Med Hondo naît le 4 mai 1936 à Atar, une ville située au centre-ouest de la Mauritanie. En 1959, il s’installe en France, plus précisément à Marseille où il découvre le milieu du théâtre.

Très rapidement, il s’inscrit aux cours d’art dramatique de Françoise Rosay et joue dans des pièces de Shakespeare, Aimé Césaire, Tchekhov et d’autres. Côté cinéma, il obtient de petits rôles dans des films de Costa Gavras, John Huston ou encore Jean-Luc Godard.

Peu après, il participe à la création du Comité africain des cinéastes et devient également membre de l’ARP,  la Société civile des auteurs, réalisateurs et producteurs.

[CINE-CLUB] Soleil Ô par Sarah Moustakim from Université Paris 8 on Vimeo.

 

Il s’initie au cinéma en tournant des court et long métrage tel que “Soleil O”,  projeté à Cannes en 2017 dans une sélection de reprises de classiques, ou encore “Les bicots nègres, vos voisins”. En tout, il aura tourné une dizaine de films abordant des sujets politiques tel que la colonisation, les travailleurs immigrés en France ou encore la traite négrière…

En 1986, il reçoit le grand prix du Fespaco au Burkina Faso et le prix du meilleur film au festival de Londres avec "Sarraounia". La lutte contre le colonialisme, le racisme et les questions d'immigration sont centrales dans ses oeuvres.  

Mais il est  surtout connu du grand public pour être la voix française des acteurs afro-américains. Il a en effet doublé les voix de Mohamed Ali, Morgan Freeman, Eddie Murphy (particulièrement dans le rôle de l'Âne dans la série de films Shrek) ou encore de Rafiki dans la série de films Disney "Le Roi lion".

 Il aura inspiré toute une génération de cinéastes, de par son dévouement pour la réunification de l’Afrique mais aussi par son courage à retranscrire à l'écran l’histoire des noirs.

 

Soum Gassama - Rédactrice Cinewax

Laisser un commentaire