FESPACO 2019 : le Rwandais Joël Karekezi remporte l’étalon d’or de Yennenga

C’est "The Mercy of the Jungle", le second long métrage du réalisateur, qui a séduit le jury. L’acteur principal du film, Marc Zinga, a également remporté le prix de la meilleure interprétation masculine.

Dans cette fiction antimilitariste, le sergent Xavier, héros de guerre rwandais et Faustin, un jeune soldat, se retrouvent malgré eux en territoire ennemi et doivent traverser la jungle congolaise. « Le message du film est simple : notre Afrique est belle. On doit continuer à se développer et vivre en paix » a déclaré Joël Karekezi, ému de recevoir le prestigieux prix du festival. 

The Mercy of the Jungle, extrait

Cette année le FESPACO a affirmé sa volonté de récompenser des films engagés. L’Etalon d’argent est ainsi attribué à "Karma", du réalisateur égyptien Khaled Youssef, qui met en scène l’histoire d’amour entre un jeune musulman et une femme chrétienne sur fond de deux histoires croisées, celle d'Adham Al Masry, riche entrepreneur et de Watani Mina Abdel Malak, chômeur pauvre du sud de l’Egypte. Le film avait d’ailleurs été interdit en Egypte à sa sortie en 2018 pour finalement être autorisé à être projeté dans le pays .

C’est le tunisien Mahmoud Ben Mahmoud qui remporte l’Etalon de bronze avec "Fatwa", référence littérale à la loi islamique. Le film suit le chemin du chemin qui mène un jeune homme de bonne famille au djihadisme. Lorsqu’il avait remporté le Tanit d’or aux JC de Carthage de 2018,le réalisateur avait déjà déclaré : “Les défis qui attendent la Tunisie sont infiniment plus grands que ce qu'une révolution est capable d'apporter. Je souhaite que le cinéma puisse contribuer au renforcement des libertés”.

Samantha Mugatsia, actrice du maintenant célèbre film kenyan "Rafiki" est récompensée du prix de la meilleure interprétation féminine. Le film polémique qui dépeint une histoire d’amour entre deux femmes dans la capitale kényane continue ainsi à obtenir des marques de reconnaissance internationale après son passage à Cannes déjà très remarqué en mai 2018.


Vous pouvez retrouver le palmarès complet du festival en suivant ce lien.

 

Sarah Moustakim - Rédactrice Cinewax

Laisser un commentaire