Dulce, une population impactée par le changement climatique

Présenté en avant-première à la soirée de lancement du Online African Film Festival (OAFF) le 8 novembre 2019 à Paris, Dulce est un court-métrage Colombien de 11 minutes réalisé par Guille Isa et Angello Faccini, tous deux réalisateurs, l’un vivant au Pérou et l’autre en Espagne. 

Nominé dans 4 catégories (prix du jury, meilleur documentaire, prix de la critique québécoise AQCC, prix du public) au festival “Regards” à Saguenay au Québec en 2019, Dulce remporte la même année, le prix “SIGNIS” du court-métrage au festival Cinélatino de Toulouse ainsi que le grand prix du jury au Tampere Film Festival en Finland.

Photo extraite du court-métrage “Dulce”

Tout au long de leur filmographie, les cinéastes traitent des sujets de société liés aux conséquences de la dégradation des écosystèmes ou encore, donnent la parole à des populations isolées du monde. 

Dans un village côtier, la pêche aux coquillages est le moyen pour Betty de gagner sa vie. Elle entreprend d’enseigner la nage à sa fille, Dulce, car c’est un savoir primordial dans cette région éloignée du monde. La famille y vit malgré les hautes marées qui balayent et détruisent des villages entiers. Surmonter sa peur de l’eau est pour la jeune fille, un des éléments qui l’aide à prendre conscience de son habitat naturel et culturel.

Ayant l’allure d’un documentaire, Dulce nous transporte dans une douce atmosphère à la réalité révoltante et aborde subtilement l'injustice des effets du changement climatique sur les terres des populations écartées. 

 

La mangrove, cet écosystème sacré 

À l’heure ou les mangroves (écosystème de marais maritime), procurent des bienfaits aux populations autochtones en terme de sécurité alimentaire et contribuent également à la réduction des risques liés aux impacts du changement climatique, cet écosystème, sacré pour les habitants, est menacé par la pression démographique, la conversion des terres pour l'aquaculture ou l’extension de l'agriculture, mais également par la volonté de développement des infrastructures touristiques, par la pollution, et même plus généralement par les catastrophes naturelles.

 

Des femmes vaillantes 

Dulce, montre la bravoure des femmes seules livrées à elles-mêmes en terre colombienne. Des personnalités charmantes malgré une vie incertaine et pleine de dur labeur. C’est également un grand hommage aux femmes indépendantes du monde entier et plus précisément de ces contrées reculées.

Photo extraite du court-métrage “Dulce”

Deux réalisateurs, un court-métrage

Co-réalisé par Guille Isa et Angello Faccini, deux hommes vivant à l’opposé l’un de l’autre, Dulce est la preuve qu’une idée ambitieuse peut rassembler et prendre forme malgré la distance. Guille Isa est également chef décorateur. Il allie son sens esthétique à celui d’Angello Ficcini, qui lui, maîtrise le cinématographe

Ce qui donne un court-métrage harmonieux et poétique sur fond de tragédie climatique

Pour en savoir davantage sur le travaille de Guille Isa ainsi qu’Angello Faccini : 

http://guilleisa.com / https://vimeo.com/angellofaccini  

 

Retrouvez “Dulce” sur notre plateforme OAFF (Online African Film Festival) du 15 novembre au 15 décembre 2019 et profitez de plus de 30 films exclusifs sur le thème du rêve africain. https://oaff.cinewax.org/ 

 

Soum Gassama, rédactrice Cinewax



 

 




Laisser un commentaire