Rejoignez la nouvelle plateforme OAFF pour les films africains & diasporas ici

Capitaine Thomas Sankara, le visionnaire politique du Burkina Faso

Le documentaire du suisse Christophe Cupelin, Capitaine Thomas Sankara, dresse le portrait intérieur de l'ancien président burkinabé devenu le symbole panafricain de l’auto-détermination et de la lutte contre l’impérialisme.

 

Sankara, un homme avant tout 

Entièrement fait à partir d’archives connues et de documents inédits, le documentaire dresse un portrait précieux et intime du plus célèbre fils de la « Patrie des hommes honnêtes ». Christophe Cupelin fait entrer le spectateur dans le for intérieur et dans l’identité subjective de la pensée de Thomas Sankara. Le film suit les méandres biographiques de Thomas Sankara sans suivre une structuration figée. Il y a souvent des aller-retours entre les discours officiels et la vie quotidienne du jeune chef d’État sans que l’ordre chronologique soit respecté.

Des photographies de sa jeunesse et de sa vie étudiante rappellent que les idées émises par Sankara ne sont pas le fruit d’un plagiat du lexique marxiste mais bien le résultat du tempérament et de la réflexion mûre d’un homme pour lequel « rien de ce qui est humain ne lui est étranger » - formule qu'il emprunte au penseur latin Térence.

Ce geste cinématographique témoigne d’une grande admiration pour l’homme que fût Thomas Sankara, par delà le capitaine et le chef d’État qu’il incarnait pour le Burkina Faso et pour le reste du monde. De fait, l’ancien président burkinabé apparaît régulièrement à l’écran en civil, dans des moments informels et de détente sans son arme ni son treillis.

Capitaine Thomas Sankara : le combattant politique 

« Toute action économique doit avoir un volet écologique ». « Un militaire sans formation politique n'est qu'un criminel en puissance ». Voici quelques inscriptions que l'on pouvait trouver aux frontons des monuments et des grandes portes d'entrée des institutions publiques, comme le montrent bien les images d'archives dans le film. En une phrase, l'essentiel de la pensée politique, sociale, économique, féministe et écologique de Thomas Sankara était annoncée. La clarté de sa vision transparaît très bien dans le travail de compilations et d'agencements fait par le réalisateur suisse.

Ce beau tissage d'archives visuelles et sonores nous apprend beaucoup à propos des ambitions de Thomas Sankara pour sortir son pays de la pauvreté et de la dépendance. Il nous invite aussi à questionner l'histoire, notamment les circonstances de la lente chute de Sankara jusqu'à son assassinat. Quels ont été les doutes, les peurs de ce capitaine militaire au pouvoir ? A-t-il assumé toutes ses erreurs et sa mort était-elle inévitable ? Hélas, nous ne pouvons pas tirer des archives plus que ce qu'elles nous disent. 

Au moins nous invitent-elles à discerner l'homme du capitaine en nous encourageant à nous ré-approprier sa pensée, ses luttes et ses réflexions pour en faire une base d'idées à critiquer, à défendre et/ou à transformer.

 

Sorti en 2012, Capitaine Thomas Sankara a remporté le "Prix du public" lors du 23ème Festival Black Movie à Genève en Suisse en janvier 2013 et le "Prix du public" du 16ème Festival Lumières d'Afrique à Besançon en novembre 2016

Redécouvrez ce documentaire à l'Espace Saint-Michel au 7 Place Saint-Michel à Paris, le mardi 8 octobre 2019 à 20h 

 

Sidney Cadot-Sambosi, rédactrice Cinewax

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés

français fr