Amal 2011 en Égypte : hériter des ruines de la révolution, et bâtir l’avenir

 Après la Révolution de janvier 2011, l’Égypte vit de grands changements qui marquent l’histoire de son peuple à l’image d’Amal. Fougueuse Tomboy, dont les bouleversements personnels fondateurs vont coïncider avec les événements qui troublent le pays… Mohamed Siam va suivre Amal pendant 6 ans, immortalisant son passage de l’adolescence à la vie adulte dans une Égypte post-révolutionnaire terrifiante. 

 

AMAL - Bande-Annonce from Juste Doc on Vimeo

 

 

Deux destins, un seul péril : celui de renoncer à sa liberté

De son histoire intime Amal tire une force et une fragilité qui l’amènent à prendre ses propres décisions pour elle-même et avec ses compatriotes, son peuple.

Amal est une femme dans une petite fille, une grande fille pas encore femme. C’est une jeune égyptienne qui conquiert toutes ses libertés grâce à son immense capacité d’adaptation. Elle n’a d’ailleurs pas d’autre choix si elle ne veut pas mourir ou quitter ce pays qu’elle chérit et voudrait voir changer.

Mais l’effet des années fait son oeuvre et amène avec lui le doute et la nécessité de faire des choix. Vaut-il mieux être dans le système ou en être exclue à jamais ? Avec son t-shirt de super héroïne Amal esquisse une première réponse : il faut assumer le pouvoir que l’on a sur soi et ne jamais renoncer à sa liberté quand bien même c’est une dictature patriarcale qu’il faut affronter.

 Amal sortie film cinéma africain Mohamed Siam

L’espoir d’aller au-delà de la violence

Dans un environnement politique et économique incertain, Amal cherche à créer son identité. Elle explore sa sexualité et interroge son être féminin soumis à une société patriarcale.

Elle recherche son unité au-delà de la violence sociale et politique qui la précède, de la violence à l’intérieur d’elle et de cette dictature qui continue et ne cessera peut-être pas. Sans trouver de réponse sûre, elle trouve pourtant des solutions inscrites en elle, une confiance en elle-même léguée par son père.

Amal film africain sortie Mohamed Siam egypte

De fait, Amal signifie l’espoir. L’espoir c’est elle, c’est sa jeunesse, c’est toute sa génération. C’est aussi un chemin sans fin ou presque. Cette image du chemin est présente d’un bout à l’autre du film où Amal est très souvent filmée en train de marcher, de courir ou encore de prendre le bus ou un taxi.

“Les gens s’habituent au chaos dans lequel ils vivent, moi j’essaie de trouver ma place dans tout ça.”

Cette parole d’Amal se veut un écho qui résonne dans chaque plan et finit par nous atteindre et nous questionner : notre vie est-elle toujours à conquérir ? À l’évidence oui, car personne ne peut et ne doit décider de ce que nous voulons à notre place. Voilà le talent de Mohamed Siam : retranscrire le métabolisme de tout un pays à travers le parcours d’une adolescente aussi courageuse que surprenante.

Un grand documentaire en forme de journal intime qui accueille toutes nos émotions sauf celle de l’indifférence.

 

Sortie en salles prévue le 20 février 2019

Cliquez ici pour avoir toutes les séances 

 

écrit par Sidney Cadot-Sambosi - rédactrice Cinewax

Laisser un commentaire