Rejoignez la nouvelle plateforme OAFF pour les films africains & diasporas ici

2 COURT-MÉTRAGES À VOIR DURANT LE CONFINEMENT

Coup de coeur selectionné avec soin par nos rédactrices. 

1 ZOMBIES - Baloji

J’ai été immédiatement séduite par la force de l’univers esthétique dans cet oeuvre, que je qualifierai d'inédite. Un dialogue entre plusieurs clips qui donne un parfait court métrage. 

Nous sommes dans un salon de coiffure d’hommes à Kinshasa. Parmi les coiffeurs, un vieil homme chante son questionnement sur l’impact des réseaux sociaux dans le monde. “People dance no more, everybody got the spotlight”. Puis, un jeune homme en manteau jaune salue le vieil homme et sort dans la rue. Il traverse des carrefours et autoroutes avant de rentrer dans une boîte de nuit plongée en rouge et bleu. C’est ici qu’on retrouve le rappeur congolais-belge Baloji, le réalisateur de cet oeuvre, qui chante parmi des danseurs accro aux lumières de leur portable ou portant des masques de réalité virtuelle. 

Ce que j’ai trouvé original dans ce que nous montre Baloji c’est l’impact esthétique qu’ont ces objets sur ceux qui les utilisent et le monde qu’ils habitent. Grâce à cette utilisation des couleurs (les couleurs du drapeau de la RDC!) comme atmosphère dominant dans ce Kinshasa dystopique, l’idée que la technologie et les réseaux nous contrôlent (ainsi que d’autres facteurs révélés à la suite) se manifeste d’une toute nouvelle manière.

Pour visionner ce court-métrage musical, rendez vous sur youtube!                                                                      

https://www.youtube.com/watch?v=pJuZ7qhcKho

Eliana Henrich, rédactrice Cinewax

2 UNE PLACE DANS L'AVION - Khadidiatou Sow 

Une place dans l’avion est une douloureuse fiction de 16 minutes dépeignant avec amusement, une population en pleine psychose, désireuse de partir pour les Etats-Unis après avoir entendu une annonce à la radio : « Il y a un avion pour les Etats-Unis, toute personne ayant une place dans l’avion, ira sans visa aux Etats-Unis et obtiendra un contrat de travail ».

Bien que ce message soit farfelu, la ville toute entière décide d’y croire et entame une course effrénée vers l'Amérique de leur imaginaire construite par les médias. Les phénomènes migratoires sont au cœur de la filmographie de la réalisatrice. “À une époque, j’ai moi-même voulu partir » affirme t-elle.

Ce film m’a beaucoup amusé, mais également fendu le coeur. Le rêve Africain existe aussi. Tant que nous irons vivre nos rêves ailleurs, notre continent restera sous l’emprise des autres. Pourquoi pas créer de la valeur sur nos propres terres ? Cela est possible si nous travaillons un à un au service de tous.

Retrouvez “ Une place dans l’avion ” sur notre plateforme OAFF disponible jusqu'au 1er Mai 2020

https://oafffest.cinewax.org 

Soum Gassama, rédactrice Cinéwax

     

 

 

 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés

français fr